Réfractométrie: déterminer les propriétés optiques

Les réfractomètres pour pierres précieuses utilisent la réflexion totale sur la surface des pierres taillées pour déterminer leur indice de réfraction – abréviation physique (n).

Qu’est-ce qui est mesuré exactement ? En raison de leur structure cristalline et de leur composition chimique, les bijoux et les pierres précieuses ont des propriétés optiques différentes, dont certaines peuvent être déterminées avec le réfractomètre pour pierres précieuses. Les réfractomètres sont généralement utilisés pour mesurer les pierres taillées. Les pierres brutes ne peuvent être mesurées que si elles ont une surface cristalline parfaitement plane ou si elles ont été préalablement meulées ou polies en un point. Les appareils permettent la détermination directe de la réfraction lumineuse spécifique d’une pierre, c’est une caractéristique. La valeur spécifique peut être lue directement sur une échelle visible dans le réfractomètre.

L’utilisateur averti peut également utiliser le dispositif pour déterminer des informations sur la biréfringence d’axes optiques ou sur l’orientation optique.

COMMENT FONCTIONNE LE RÉFRACTOMÈTRE À PIERRES GEMMES

Pour l’examen, une pierre est placée sur une petite surface de verre dans le réfractomètre et éclairée sous un angle par le bas. Le faisceau lumineux réfléchi est projeté sur une échelle visible à travers l’oculaire du réfractomètre. L’indice de réfraction déterminé est immédiatement reconnaissable à partir d’une limite claire-foncée. Le bon éclairage est essentiel pour s’assurer que la frontière clair-obscur apparaît nette.

Idéalement, on n’utilise pas la lumière normale du soleil ou la lumière d’une lampe, mais une lumière d’une seule couleur, c’est-à-dire monochromatique. Il s’agit généralement d’une lumière jaune au sodium avec la longueur d’onde de la raie D du sodium, qui est à 589 nm.

Voulez-vous lire plus?

Si vous recherchez des informations plus techniques, commandez le livre blanc « Gemstone Refractometer ». La publication spécialisée décrit, par exemple, les méthodes d’examen suivantes :

  • Mesure de pierres facilement cassantes
  • Mesure de calculs biréfringents avec deux limites clair-foncé
  • Mesure des pierres précieuses et gemmes polies
  • Distinction entre émeraude, spinelle, verre et tourmaline
  • Mesure de pierres polies avec une surface incurvée
  • Exemple : Examen avec la méthode « vision lointaine » ou méthode « spot »
  • Mesure de pierres brutes avec des facettes taillées

Le livre blanc a été produit en collaboration avec le Prof. Dr. Jochen Schlueter. Il est minéralogiste diplômé et est responsable de la collection permanente du Musée minéralogique de Hambourg.

Entrez simplement vos coordonnées ici et nous vous enverrons par e-mail notre livre blanc détaillé au format PDF.

Panier
Retour haut de page